iStockphoto.

Le 29 juillet, pensez aux tigres !

Alors, oui, c’est vrai, on en est plutôt à parler de sixième extinction des espèces. Mais l’Homme et son esprit de contradiction font bon ménage. En témoigne une bonne nouvelle : une des espèces les plus menacées, le tigre, est en train de se refaire une santé ! Grrr.

En 2010, à Saint-Pétersbourg en Russie, a eu lieu le Sommet international du Tigre. Treize pays asiatiques étaient concernés par la présence de l’animal sur leur territoire et donc par sa protection. En effet, si on estimait qu’il y avait 100 000 tigres en 1900, il n’en restait plus que 3 200 environ en 2012. En un siècle, la population de Panthera tigris avait baissé de 97 %, principalement à cause du braconnage et de la perte de 93 % de leur territoire, notamment à cause de la déforestation.

Les pays concernés par la protection du grand félin ont décidé de mettre en place un recensement du nombre d’animaux sur leur sol puis de protéger l’espèce afin d’en doubler le nombre à l’horizon 2022. C’est l’objectif « Tx2 ». Compter les tigres va-t-il les sauver ? Disons que c’est indispensable et l’on comprendra l’effort (et le budget conséquent !) mis en œuvre pour compter les gros chats à rayures. Le recensement d’animaux sauvages n’est pas facile à réaliser si bien qu’il faut compter environ un an de travail pour un seul pays : les zones à explorer sont boisées, souvent escarpées et les conditions météorologiques parfois difficiles. Et puis, comment reconnaît-on un tigre d’un autre tigre ? Il faut avoir l’œil exercé et observer les rayures, différentes d’un individu à l’autre, comme pour nous les empreintes digitales. Mais les informations collectées sont précieuses, sur les parcours, les besoins alimentaires : les endroits où ils passent sont-ils protégés ? Si non, comment faire pour éviter le braconnage ? C’est à partir de ce comptage de terrain que la stratégie de sauvegarde s’élabore…

Où en est-on aujourd’hui ? Comme on le disait en janvier dernier sur ce blog, les pays asiatiques qui ont joué le jeu voient le nombre de tigres sauvages chez eux reparti à la hausse ! L’Inde abrite aujourd’hui 70 % de la population mondiale de tigres, avec 2 226 individus recensés en janvier 2015. Le ministère de l’Environnement indien a mis les bouchées doubles en s’appuyant sur le travail de six ONG et en recrutant 400 personnes pour compter les tigres sur un territoire grand comme l’Allemagne. D’autres pays comme le Népal ont vu le nombre de tigres augmenter lui aussi très rapidement grâce à l’agrandissement des zones protégées notamment.

Alors, quand on veut, on peut ? Une bonne raison pour saluer des victoires comme celles-ci et les encourager afin que le programme de protection du tigre sauvage perdure.
Le 29 juillet, c’est la Journée internationale du Tigre. Pensez aux gros matous !

Texte : Clara Recordier. Photo : iStock.

Publié le