Dauphins bleu et blanc en mer Méditerranée. © Sébastien Ferraz/Biosphoto.

Un corridor sécurisé pour les baleines et les dauphins de Méditerranée

Pour protéger les baleines et les dauphins, l’Espagne a décidé de créer une « autoroute » marine réservée aux cétacés !

Une vingtaine d’espèces de cétacés vivent en mer Méditerranée. Pour une mer « fermée » ou presque, c’est beaucoup !
Certaines espèces, comme l’orque, n’ont pu être observé qu’une fois l’an. Mais d’autres sont observées régulièrement, comme le grand dauphin, le dauphin bleu et blanc, le cachalot ou le rorqual commun.
Grâce à leurs 25 années de recherche, les scientifiques du GREC (Groupe de recherche sur les cétacés) ont pu établir les zones où ces animaux marins chassent, se reposent, ou migrent selon leur espèce.

Pour protéger les baleines et les dauphins de Méditerranée, le ministère de l’Environnement espagnol a décidé de créer une « autoroute » marine où les cétacés seront à l’abri des forages pétroliers qui détériorent leur habitat.

Ce projet de corridor, soutenu par la Commission européenne et encouragé par les associations de défense de l’environnement, devrait être débattu lors de la prochaine Convention de Barcelone avec les autres pays signataires pour protéger la mer Méditerranée et ses habitants marins.
Une belle initiative, bravo !

Texte : Clara Recordier.

 

Publié le